Fêtes commémoratives 2019
(JPG)

Onze novembre 1918 : « Cessez le feu »

Cent ans sont passés depuis que cette sonnerie de clairon a retenti sur les tranchées de l’est de la France à la onzième heure du onzième jour du onzième mois.

Cent ans déjà que la première guerre mondiale est terminée : la der des ders, comme on l’a appelée à l’époque. De moins en moins de gens ont connu d’anciens combattants y ayant participé et ayant eu la chance d’en revenir plus ou moins traumatisé. Le temps passe mais pour ceux qui y sont « restés » et qui ne doivent pas être oubliés leur nom a été gravé dans la pierre de nos « monuments aux morts » érigés dans toutes les communes de France.

21.228.813 morts dont 4.266.000 français. Durant les quatre années de carnage que dura cette guerre, pas un village de notre pays qui n’ait eu la visite de porteur de mauvaises nouvelles : le maire ou la gendarmerie généralement pour annoncer que l’un de ses fils était « mort pour la France ». Une pensée pour les 17 millions d’autres êtres humains qui eux aussi avaient un frère, une sœur, un père, une mère et qui sont morts durant cette guerre. Ils venaient de tous les pays du monde pour porter l’uniforme d’un « coté » ou « de l’autre ».

N’oublions pas le même nombre de blessés, de marqués à vie dans leur chair ou psychologiquement. Les « notre » ont donné leur vie pour défendre notre pays, notre PATRIE où il fait si bon vivre en démocratie et surtout en toute liberté. Leur sacrifice n’aura pas été vain, puisqu’aujourd’hui nous, leurs enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants continuons à profiter de ce bien et de ce mode de vie auquel nous tenons tant.

Hélas vingt ans plus tard on remettait çà en doublant le « nombre » …mais ceci est une autre « histoire » Espérons que cette fois c’était vraiment la der des ders. (JPG)

15/2/18

Mairie de Villiers-sur-Orge, 6 rue Jean Jaurès, 91700 VILLIERS-SUR-ORGE